Activités Physique et Sportive

Un nouveau-né en milieu pénitentiaire : le Festival des Sports en Prison

Le mardi 30 juillet 2019, la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou était dans la fête des sports à travers les activités du Festival des Sports en Prison. Ce nouveau festival a été initié par l’Assistant de Sécurité Pénitentiaire Saïdou SAWADOGO. Selon lui, le Festival des Sports en Prison vise trois objectifs clés à savoir : humaniser les prisons ; accroitre la visibilité de l’administration pénitentiaire et enfin promouvoir le sport pour tous en milieu pénitentiaire gage d’un rendement individuel et collectif.

Il convient de noter que le promoteur entend couvrir l’ensemble des établissements pénitentiaires (EP) du Burkina Faso, subdivisés en trois zones notamment la ‘‘zone de Ouagadougou’’ regroupant les EP du ressort de la Cour d’Appel de Ouagadougou ; la ‘‘zone de Bobo’’ qui regroupe les EP du ressort de la Cour d’Appel de Bobo-Dioulasso et la ‘‘zone de Fada’’ regroupant les EP du ressort de la Cour d’Appel de Fada N’Gourma.

C’est la MACO qui a été choisie pour le lancement des activités. Il y avait au programme une séance de sensibilisation sur l’importance du sport pour tous en milieu carcéral ; un repas communautaire au profit des détenus ; une assistance humanitaire aux couches vulnérables (handicapés, mineurs, femmes et personnes âgées), une finale du tournoi de la détention (handball pour les femmes et football pour les hommes) ; une séance d’aérobic et une remise d’équipements sportifs aux pensionnaires.


« Cette activité qui se veut un cadre d’épanouissement pour les détenus, a déclaré le promoteur, est placée sous le thème : un sport, une liberté. En pratiquant le sport, les détenus ont la chance de développer leurs capacités physiques et intellectuelles ; toute chose qui permet de se libérer du stress et de se maintenir en bonne santé.

Propos renchérit par le Directeur des sports, loisirs, arts et culture au sein de la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire, l’Inspecteur Divisionnaire Seydou Honoré OUATTARA qui place cette activité sous le signe de l’extériorisation de la prison : « C’est une manière d’ouvrir les portes de la prison au monde extérieur pour qu’ils viennent s’imprégner des réalités en matière de sport en prison ; et voir dans quelle mesure nouer des partenariats pour accompagner l’administration pénitentiaire l’organisation de la pratique des sports en prison qui est du reste un droit reconnu aux détenus. »
Il a également salué l’initiative d’un tel festival : « Qu’un de l’administration pénitentiaire en occurrence l’Assistant SAWADOGO Saïdou, moniteur des sports, ait pensé à travailler de concert avec le ministère des sports et des loisirs pour dérouler une telle activité en vue de maintenir la santé physique et mentale de nos pensionnaires ; cela une initiative salutaire que nous félicitons et encourageons. »

Madame TAMBOURA Mireille, représentante du Ministre des sports et des loisirs, a quant à elle souligné que les activités du même genre avaient été initiées dans les années antérieures. Cependant, c’était limité à une grande séance d’aérobic au profit des détenus de la MACO. Ces séances ont été interrompues depuis pratiquement deux (02) ans.
«Cette initiative est la bienvenue. Elle est très louable ; et nous allons tout mettre en œuvre pour accompagner ces genres d’activité. » a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × un =