14e édition de la Journée de reboisement des corps paramilitaires : encore 1000plants mis en terre et 500 autres remis à la population de Koubri

Ce mardi 13 aout 2019, les corps paramilitaires du Burkina Faso se sont réunis à Koubri, sur le site de l’école Nationale de la Garde de Sécurité Pénitentiaire, pour la journée de reboisement, édition 2019.
Pilotée par la Garde de Sécurité Pénitentiaire, cette journée est placée sous le thème : « Arbre et éducation pour une économie verte ».
Elle a été parrainer par le Ministre de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique, monsieur Nestor Batio BASSIERE et a vu la participation de plusieurs autorités notamment le Directeur du Cabinet et le Secrétaire Général du ministère de la Justice ; les Directeurs Généraux de la Police nationale, des Douanes, des Eaux et Forêts, de la Garde de Sécurité pénitentiaire, et de la Police municipale ou leurs représentants; les autorités administratives, paramilitaires, coutumières et religieuses de Koubri ; les directeurs et chefs de service et la population sortie nombreuse pour soutenir les forces paramilitaires.

Tour à tour, le Maire de la commune de Koubri et Sa majesté Naaba Kangré se sont succédés pour souhaiter la bienvenue à tous les participants. Dans leurs messages, ils se sont réjouis du choix de Koubri pour ce reboisement et ont pris l’engagement de veiller à la sécurisation de ce site et à l’entretien des arbres.
Pour cette 14e édition sans interruption, ce sont 1000 plants de diverses espèces locales comme l’acacia macrotachya, le dattier du désert, le tamarinier, le raisinier, le neem, le jujubier, etc. qui ont été mis en terre sur le site. En plus de ces efforts, environ 500 plants ont été remis à la disposition de la population pour poursuivre cet élan de reforestation du couvert végétal.

Le Directeur Général Adjoint, l’Inspecteur Divisionnaire Issa OUEDRAOGO, représentant le Directeur Général de l’Administration Pénitentiaire, dira dans son allocution que : « Au-delà de l’objectif premier qui est la restauration des écosystèmes, cette activité participe au renforcement de la fraternité et de la cohésion entre forces de sécurité d’une part, et favorise le rapprochement entre forces de sécurité et population civile, d’autre part. »

Le parrain a bien apprécié cette initiative des corps paramilitaires : « Il faut saluer la cohésion de l’ensemble des forces paramilitaires qui ont décidé de faire leur union autour de la reforestation. Cela est important dans la mesure l’engagement du Président du Faso est d’inviter l’ensemble des burkinabè à cette cohésion sociale pour nous permettre d’avancer dans le développement de notre pays. » Et d’ajouter : « L’acte de ce matin s’inscrit dans la vision du Gouvernement, à savoir que c’est ensemble que nous ferons reculer le désert ; en tant que Ministre en charge de l’environnement c’est un sentiment de joie et de reconnaissance à l’endroit de l’ensemble des acteurs.»

La passation de témoin a mis un terme à la journée de reboisement, édition 2019. Rendez-vous est donc donné en 2020, pour la 15e édition qui sera organisée par la Direction Générale des Eaux et Forêts avec en ligne de mire, la création d’un bosquet des corps paramilitaires et l’organisation de cadres de rencontre ; toutes choses qui vont renforcer la cohésion entre forces paramilitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − neuf =